Avec le Covid-19 les campagnes de phishing ont augmenté de 667 % !

Depuis le début de la crise sanitaire du Covid-19, les cyberattaques ne cessent d’augmenter. L’éditeur de logiciel antivirus Bitdefender a reçu 8 319 signalements sur la première quinzaine de mars, soit une augmentation de 475% par rapport à la totalité des signalements du mois de février.

Cette période de confinement a poussé de nombreuses personnes à être plus présents sur internet et sur les réseaux sociaux pour échanger avec leurs proches, jouer ou encore rechercher des informations. Il est donc plus facile pour les pirates de cibler les attaques.

Tout ceci a mené à une forte hausse des attaques de hameçonnage – appelées aussi phishing. En effet, on constate une augmentation de 667% des attaques de phishing liées au Covid-19 depuis fin février 2020. Parmi celles-ci, nous pouvons citer les mails concernant la vente de masque au rabais ou encore les mails communicant la recette de gel pour se laver les mains. Ces campagnes ciblent autant les professionnels que les particuliers.

Outre les différents sites d’escrocs mettant en avant des cagnottes dans le but d’aider à la recherche, on dénombre aussi un accroissement des attaques touchants au corps médical.

Les hôpitaux de Paris en ont aussi fait les frais. Le 22 mars, ils ont été victimes d’une attaque DDos (attaque par déni de service) visant à paralyser les serveurs des Hôpitaux de Paris, empêchant ainsi l’envoi des mails et l’utilisation de différents logiciels. Plusieurs services hospitaliers ont aussi vu leur connexion internet momentanément arrêtée.

Pour mieux se prémunir, il convient de redoubler de vigilance et voici quelques conseils pour parer aux cyberattaques :

– Évitez de cliquer sur les liens ou pièces jointes présents dans les mails ;

– Si vous recherchez des informations sur la crise sanitaire, rendez-vous directement sur le site du gouvernement ;

– Vérifiez les sources si vous souhaitez participer à des cagnottes, associations ou autre ;

– Renseignez-vous sur les cyberattaques du moment pour éviter les pièges ;

– Vérifier l’URL d’un site avant de remplir un formulaire ;

– Si vous recevez un mail avec une pièce jointe, demandez-vous si vous êtes à l’origine de l’envoi et si vous connaissez l’expéditeur ;

– N’ouvrez jamais les fichiers dont les extensions sont .VBS, .JBS, .SHS, .PIF ;

– N’ouvrez jamais les fichiers dont les extensions sont multiples, comme NOM.BMP.EXE ou NOM.TXT.VBS, ou NOM.PIF ;

– N’ouvrez jamais les fichiers aux noms attrayants comme SEX_ON_THE_BEACH.VBS ;

– Méfiez-vous des fichiers dont les extensions sont .EXE, .BAT ou .COM ;

– Souvenez-vous que votre antivirus (qui doit être à jour) n’est pas infaillible, même s’il analyse les fichiers et pièces jointes de votre ordinateur. Pour une vérification exhaustive, vous pouvez effectuer une analyse complète de vos fichiers et URL en ligne grâce à cet outil gratuit : https://www.virustotal.com/fr/